Le port d’un casque est obligatoire pour tout conducteur de moto, mais aussi pour son passager. En plus de le protéger en cas de mauvaise chute, le casque lui permet de se parer aux intempéries et de se protéger des jets de pierre. Reste à savoir comment bien le choisir et comment bien l’entretenir.

Le choix du casque de moto

choix casque motoComme il existe différents types de casque, il faut commencer par définir ses besoins, cela permettra par la suite d’affiner le choix. Le casque intégral reste le must car il recouvre entièrement la tête, promettant ainsi une bonne isolation acoustique et une protection maximale. Il peut tout aussi bien être utilisé en ville que sur route et même sur circuit, mais il faudra que le conducteur apprenne à gérer la sensation d’enfermement parfois ressenti avec ce type de casque.

Le casque jet laisse quant à lui, le bas du visage à découvert, ce qui laisse une sensation de liberté. Le champ de vision est plus large et le confort est optimal, mais l’isolation acoustique est moindre et le niveau de protection est lésé vu qu’il ne dispose pas de mentonnière. Pour sa part, le casque modulable allie les avantages du casque intégral et du casque jet puisque la mentonnière peut se détacher pour laisser découvrir le bas du visage ou se refermer comme le casque intégral, promettant ainsi un niveau de protection plus élevé.

Quid de l’homologation des casques moto ?

Le casque retenu devra être homologué et conforme à la norme E22-05 qui assure que le produit a répondu favorablement aux tests normalisés (protection contre les impacts, résistance aux fortes températures, bon champ de vision périphérique, etc.). Généralement mentionnée sur l’étiquette fixée à l’intérieur du casque, l’homologation vient ainsi garantir le niveau de protection du produit. Même si tous les casques présentent la même homologation, il reste que certains se révèlent plus résistants que d’autres. Aussi, il est important de bien se renseigner sur les marques avant de se lancer à l’achat.

Toujours dans un souci de sécurité, il faudra également se rappeler de changer le casque après un accident, et ce, même s’il ne montre pas d’éraillures.

Les conseils d’entretien du casque moto

Entre la pluie, la poussière, les insectes, les rayons UV ou encore les microparticules, le casque peuvent rapidement présenter des tâches d’usure. Pour le maintenir en bon état, il faudra ainsi penser à nettoyer régulièrement l’extérieur en y passant un coup d’éponge imbibée d’eau savonneuse avant de bien rincer à l’eau claire. Pour ce qui est de l’intérieur du casque, le nettoyage consiste à enlever les taches et les traces de transpiration au moyen d’un peu d’eau savonneuse et d’un nettoyant dédié. La partie en mousse ira quant à elle, au lave-linge avant d’être séché à l’air libre. Enfin, pour décrasser l’écran de la poussière, un coup d’éponge imbibée d’eau suffira. À noter que l’utilisation de solvant et de produits à base d’alcool n’est pas des plus conseillés, surtout pour le nettoyage de l’écran au risque d’altérer l’efficacité du système anti buée.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les commentaires sont fermés.

Post Navigation