Les jeunes conducteurs doivent penser à inclure la souscription à une assurance moto dans les dépenses qui entourent l’utilisation de leur deux-roues. Que l’on soit l’heureux propriétaire d’une moto de collection ou que l’on ait une moto d’une marque plus actuelle, il est désormais impératif de prendre une assurance moto pas chère. Reste à bien la choisir, voici notamment quelques conseils à cet effet.

Bien définir ses besoins

La première chose à faire avant de souscrire une assurance, c’est de définir en amont ses besoins, ceci permettra de trouver plus facilement par la suite l’offre d’assurance la plus adaptée. Les offres d’assurance pour deux-roues diffèrent chez chaque compagnie d’assurance. Aussi pour éviter de se retrouver avec un contrat inadapté, il faut commencer par se poser les bonnes questions. On commencera par définir l’usage que l’on souhaite faire de sa moto puis ce que l’on attend de la couverture promise par l’assurance ainsi que l’indemnisation dont on va pouvoir profiter. Il convient ensuite de s’interroger sur le montant de la cotisation qu’on est prêt à payer. Dans l’idéal, on utilisera un comparateur d’assurance pour dénicher plus facilement les offres qui répondent au mieux aux besoins.

En fonction de la valeur à neuf de la moto à assurer, la compagnie d’assurance va ensuite proposer diverses offres avec des niveaux de couverture différents et des clauses différentes. La valeur de la moto est souvent déterminée en fonction de la marque, du type de modèle, du kilométrage et de la date de mise en circulation. Certains établissements tiennent aussi compte des modifications et autres customisations apportées au deux-roues pour établir leur offre de garanties. Une offre d’assurance moto au tiers est généralement accordée pour une moto à valeur basse tandis qu’une assurance tout risque est recommandé pour un modèle récent ou neuf. L’assurance responsabilité civile (RC) ou assurance au tiers compte quant à elle, parmi les garanties obligatoires. Pour rappel, cette garantie s’avère incontournable en cas de dommages causés à un tiers. Si le motard n’a pas porté son casque de moto homologué et a roulé à pleine vitesse pour au final heurter une personne ou un autre véhicule alors il pourra faire jouer la garantie responsabilité civile.

Quels sont les types de garanties accordées ?

Si la garantie responsabilité civile compte parmi les garanties obligatoires, il reste que les souscripteurs peuvent moduler leur offre d’assurance en fonction de leurs besoins et de leurs budgets. Parmi les garanties facultatives, l’on citera notamment la garantie dommages au conducteur qui vient s’appliquer en cas d’accidents, que le motard soit en tort ou non. La garantie dommages pour les dégâts matériels (qui inclut la garantie dommages collision et la garantie dommages tous accident) vient comme son nom l’indique, garantir les dommages matériels causés par le motard.

Les garanties facultatives comprennent également la garantie vol et incendie, la garantie prêt de la moto ainsi que la protection juridique qui peut servir en cas de litiges juridiques après un accident. Enfin, l’on citera la garantie qui vient couvrir les équipements du motard (casque moto, bottes moto, combinaison en cuir, etc.) en cas de vol ou de perte.

Les commentaires sont fermés.

Post Navigation