L’enlèvement des déchets verts apporte des bienfaits pour l’environnement et l’agriculture. Cependant, ce n’est pas tous les déchets qui peuvent être déposés dans le composteur. Les mauvais déchets ne peuvent pas être recyclés.  Donc, il est important de connaître les systèmes de recyclage et le compostage. 

Processus de recyclage

Le recyclage est un traitement des déchets verts pour la réutilisation et le remploi en matières organiques. En d’autres termes, elle est une valorisation des déchets. En fait, les déchets verts du jardin désignent les brindilles, les fleurs fanées, les mauvaises herbes et les écorces d’agrumes.

En général, ces déchets verts sont collectés porte à porte pas les camions-conteneurs. En effet, les déchets verts désignent en même temps les ordures du jardin et les déchets ménagers.  Ensuite, pour le traitement optimal de ces ordures ménagères, chacun doit adopter la gestion des déchets.  Elle est composée de la collecte, le traitement, les recyclages et l’élimination des déchets. C’est-à-dire, après le ramassage, le tri sélectif doit être opéré pour mettre à part les déchets recyclables. Cela permet aussi à distinguer les déchets dangereux.

Dans le domaine agricole, le recyclage des déchets verts est important pour le compost. Ces déchets sont donc composés des papiers et des cartons. Ils  sont nécessaires pour le compostage. De cela, les déchets sont traités pour produire des engrais verts. Ils sont nécessaires pour la fertilité du sol. Ainsi, le traitement des déchets recyclables est fait pour obtenir des engrais tout à fait uniques. Lorsque les déchets sont recyclés, ils doivent être stockés dans la déchetterie. C’est un bac des déchets recyclables. Là-dedans, les déchets seront traités par le composteur. Contrairement aux déchets non recyclables, les déchets toxiques et dangereux doivent être brûlés avec l’incinération. Ce brûlage est nécessaire pour la réduction des déchets.

Comment faire pour avoir un bon compost ?

Les déchets verts sont ramassés afin d’être déposés dans le composteur. Après, ces ordures ménagères sont transformées en compost. Il est utilisé pour fertiliser les sols. De même, les matières organiques sont déposées dans la déchèterie pour permettre la décomposition. La transformation est effectuée par l’action de l’air et sous l’action de micro-organismes du sol. Cela marque le processus naturel de dégradation de la matière organique.

Pour avoir un meilleur compost, le tri doit être appliqué. D’abord, il faut éliminer les herbes porteuses de grains. De plus, les déchets provenant du traitement chimique sont aussi inutiles. Également, les déchets non recyclables tels que les os de viande, les moules, les pelures d’agrumes et les produits laitiers sont à éviter. Aussi, il faut éviter de mettre des journaux dans le compost et l’encre sur le papier est toxique.

Ensuite, lorsque le tri est réalisé, les déchets recyclables doivent être placés dans le composteur.  Il faut commencer le traitement des matières organiques, une fois que les feuilles se dessèchent. Par la suite, l’humidité ambiante n’est pas bonne pour le compost. Il faut donc régler la température pour enraciner les plantes, telles que les chiendents et les liserons, dans le compost. Donc, ces plantes sont également à éviter afin de prévenir la détérioration du compost.  Finalement,  pour garantir la bonne qualité de compost, les filtres à café, les mousses de gazon et les feuilles de thé sont des compléments indispensables. Il faut les ajouter dans le  compost.

 

Les commentaires sont fermés.

Post Navigation